Je suis une femme assez coquine et surtout en manqué de sexe. Tout d’abord, je veux préciser que j’aime mon mari et je veux qu’il soit heureux, et c’est en constatant ces faits que je n’ose pas me séparer de lui. Pourtant, j’ai fait une bourde récemment, une erreur qui semble impardonnable, mais qui hante toujours mes pensées quotidiennement. Sincèrement, je sens plus d’excitation, d’envies et surtout de manque que de culpabilité et c’est pour cette raison que je vous raconte cette histoire de sexe et de tromperie.

Des plaisanteries pour commencer

Je travaille dans une boite de communication où nous sommes en open space. Nous sommes très sérieux quand le boss est là, mais dès qu’il sort, on s’amuse un peu en racontant des blagues et des plaisanteries.


Je fais partie de celles qui apprécient ces fous rires. Un jour les mecs ont plaisanté sur la longueur des bites, ce qui semblait intéresser toutes les femmes tout en faisant des commentaires décalés. Un collègue n’en pouvait plus et a annoncé carrément que le sien fait 24 cm que personne n’a pas cru. Au moment du déjeuner, je l’ai demandé par inadvertance s’il a vraiment une bite de cette taille et comme réponse, il m’avait invité à vérifier.

Fellation dans la voiture et baise dans un hôtel

J’ai toujours cru aux plaisanteries et au moment de rentrer, il a encore demandé si je voulais toujours vérifier que j’ai accepté avec imprudence. Le moment où il ouvert sa braguette, alors là j’étais prise à ma propre jeu en lui disant que je lui ferai une fellation d’enfer si ce qu’il dit est vrai et hop surprise, une belle bite de 24cm que j’ai sucé avec plaisir. J’étais tellement excitée qu’on a failli baiser dans la voiture, mais heureusement qu’il y avait un hôtel à proximité. Quelques pénétrations de sa part me suffisaient pour me faire jouir. Après on a baisé 2 à 3 fois par semaine jusqu’au moment où j’ai arrêté, car j’aime mon mari.